Accueil Psy Hypnose : écouter et parler à son inconscient
Psy

Hypnose : écouter et parler à son inconscient

twirl-5092295_960_720

Presentation

Milton Erickson, spécialiste (au point que l’on parle d’Hypnose eriksonnienne) explique que l’inconscient est positif et qu’il nous veut du bien. Plus précisément, notre inconscient peut être notre ami, mais aussi notre ennemi. Dans Le petit livre de l’autohypnose, Olivier Ockert défend l’idée de coopérer avec son inconscient. En fait, le conscient et l’inconscient bossent ensemble, comme tic et tac.

Alors, premier point essentiel : on ne perd pas le contrôle. On est conscient et inconscient. Ce n’est pas de l’hypnose spectacle dont on parle, mais de l’hypnose thérapeutique. C’est une modification de conscience naturelle (à l’inverse des techniques utilisant des psychotropes).

L’idée est de suggérer à votre inconscient des états d’esprit, de lui souffler la conduite à tenir et les émotions positives. L’hypnose, comme la visualisation d’ailleurs, permet de révéler tout le potentiel que la nature vous a donné. Je vous rappelle la fée, c’est vous. L’hypnose réveille la fée en vous et votre baguette magique n’attendait que ça !

Attention toutefois, comme pour les visualisations et l’EFT, si vous souhaitez fonctionner seule, je pense qu’il convient d’avoir au préalable travaillé sur soi et d’avoir détecté les éventuels schémas ou traumas qui peuvent générer une résistance à tous les bienfaits de cette technique. Une fois encore, il faut se connaître pour ainsi ciseler une stratégie personnelle

L’hypnose en PMA

L’hypnose présente de multiples avantages et est un outil multi-fonctions (encore un truc multi-taches !). C’est une pratique qui gagne aujourd’hui les hôpitaux, ainsi pour certaines opérations en ambulatoire un infirmier anesthésiste ou un anesthésiste soit formé pour pratiquer l’hypnose pendant la chirurgie. Certains centres de PMA proposent cette technique lors de la ponction.

L’hypnose permet la sérénité par rapport à notre parcours :

  • Gérer le stress, les obstacles, les doutes sur notre route qu’ils soient liés à la PMA présente et passée –  les échecs, les fausses couches – ou à notre quotidien (et en réalité le plus souvent aux deux) plus sereinement,
  • Gérer les gestes médicaux, les RDV médicaux, les résultats de test plus sereinement,
  • Gérer l’attente entre les traitements et avant les résultats de la prise de sang de hcg plus sereinement.
  • S’il existe des blocages antérieurs (parfois une peur des gestes invasifs des médecins, de l’anesthésie en soi, une peur d’être enceinte, une peur d’accoucher, une peur d’être mère ou d’autres blocages qui vous sont spécifiques), l’hypnose peut également être une aide.

Par ailleurs, certaines d’entre vous sont dans l’obligation  de prendre du poids afin d’avoir le droit d’envisager un suivi PMA. L’hypnose et la perte de poids fonctionnent main dans la main. Je connais une femme dans l’attente d’un don d’ovocytes. Elle n’avait pas de problème de poids en termes de santé, mais elle voulait se sentir bien dans son corps. Dès la première séance, elle a fondu, mais surtout elle a retrouvé une vraie pêche, une envie de se battre, un dynamisme réel.

L’hypnose peut avoir un impact sur l’issue du traitement (parmi de très nombreux facteurs).

Personnellement, j’ai eu la grande chance de faire une séance d’hypnose avec une professionnelle au moment présumé de la nidation. À ce moment-là de ma vie – dernier embryon avant l’arrêt définitif des traitements – je n’étais pas capable d’envisager un scénario seule.

Certains préconisent également de faire une séance au moment du transfert (des études sont en cours et donnent des signes encourageants de l’utilisation de l’hypnose en PMA : voir étude de l’hôpital Beer Sheva, (Israel, 2006) ou l’étude du Docteur Paul Cohen-Bacri sur l’incidence de l’hypnose sur le stress et l’utérus).

Plus tard, lorsqu’on nous a annoncé que notre fille souffrait d’un RCIU (Retard de Croissance Intra-Utérin) très, très sévère et que les pronostics étaient extrêmement mauvais, mon hypnothérapeute a accepté de me rencontrer en urgence. J’ai « établi » ou « rétabli » un lien avec mon bébé. Tous les soirs, j’ai pratiqué l’autohypnose. Sans ce soutien – et celui de la psychologue de la PMA – aurais-je su me protéger contre les déambulations de ma boite crânienne ? aurais-je su me laisser conduire par la vie sans résister, sans m’épuiser en lançant une multitude de coups d’épée dans l’eau ? Aurais-je réussi à « accepter ce que je ne pouvais pas changer » (Voir l’article Prière de la sérénité : courage et acceptation, deux clés pour s’élever dans la catégorie « Psy »). Mon attitude à l’égard de cet évènement traumatisant a été étonnamment sereine et positive. Je me suis étonnée moi-même. Aujourd’hui, ma fille a 20 mois et elle est en parfaite santé.

L’hypnose pour se détendre et retrouver l’estime de soi

Grâce à l’hypnose on peut entrer en bienveillance avec soi-même, car la perte de confiance en soi et en son corps est réelle en PMA : pourquoi les traitements me font-ils prendre tant de poids ? Pourquoi mon ovocyte a-t-il refusé d’être fécondé dans le cadre d’une stimulation ou d’une ponction blanche ? Pourquoi je n’ai pas réussi à accueillir un embryon dans mon giron quand la nidation n’a pas eu lieu ? Pourquoi le fœtus ne s’est pas développé davantage ? À chaque fois, on reporte la faute sur soi, on se trouve nulle et cette impression infuse tous les autres domaines de notre vie : pourquoi je n’ai pas réussi à faire mon créneau ? : Parce que je suis nulle. Pourquoi j’ai foiré cette présentation ? : Parce que je suis nulle. Pourquoi j’ai raté mon gratin de pâtes ? : Parce que je suis nulle. Pourquoi j’ai mangé trois parts de mon gratin de pâtes raté ? Parce que je suis nulle.

Grâce à l’hypnose,  on enclenche des changements et pour cela, une fois encore, il est nécessaire de se connaître.

On peut également faire un travail salutaire sur nos croyances limitantes (voir article, Les croyances limitantes, un frein en PMA, un frein au quotidien dans catégorie « Psy ») et s’en débarrasser.

Par exemple, vous craignez tellement les échecs d’implantation que dès qu’un transfert d’embryon est possible, votre cœur et votre corps se serrent et les crises d’angoisse vous étouffent. Vous revoyez tous les tests de bhcg négatifs, où vous étiez quand vous avez su, avec qui, ce que vous avez fait ensuite, vos pleurs ou votre déni. Ceci est un traumatisme, comme le fait, pour les plus vieilles d’entre nous, de se souvenir des détails de notre journée lors des attaques du 11 septembre 2001 et plus récemment, lors du discours de Macron annonçant la fermeture des écoles/le confinement.

Maintenant essayez de comprendre votre réaction à chaque échec, de l’analyser, d’écouter ce que cette réaction dit et tentez de trouver d’autres attitudes plus positives et donc moins nocives.  Après ce travail préalable, vous pourrez utiliser l’image de vous avec un test positif. Quelles seront les sensations sur votre peau ? Quelles seront vos pulsations cardiaques ? Comment sera votre respiration ? Quelle sera votre émotion première ? L’émotion suivante ? Quel sera le visage de l’être aimé ? À qui allez-vous communiquer l’information en premier ? En second ? Allez-vous contacter vos amis sur les pages dédiées facebook ? (Ou l’auteur de ce blog ?).

Parfois on peut aller jusqu’à se visualiser avec son enfant dans ses bras (on peut ainsi, imaginer une discussion avec une amie chère et lui raconter, bébé contre soi, comment on s’est battue, ce qu’on a mis en place, le parcours).

Des séances personnalisées : vous seule connaissez votre inconscient !

L’hypnothérapeute s’adapte à votre histoire en PMA, mais aussi à votre histoire personnelle et à vos préférences (aimez-vous les arbres, préférez-vous la montagne ou la plage, aimez-vous l’espace et les étoiles, quelle est votre saison ?)

Par ailleurs, vous êtes peut-être capable de détecter seule d’éventuels blocages, apparus au moment de la PMA ou avant et vous pouvez lui en parler il ou elle jugera du caractère opportun de l’évoquer ou non.

On défait notre valise et l’hypnothérapeute prend des notes. Une séance dure entre une heure et quarante-cinq minutes.

On se laisse guider par la voix de l’hypnothérapeute qui a la capacité extraordinaire de façonner une visualisation appropriée.

Le site de Fiv.fr préconise trois séances. Une seule a suffi pour moi, mais je suis une fervente pratiquante de l’auto-hypnose depuis longtemps déjà.

Une séance coûte entre 50 et 100 euros (cela dépend de votre région). Il arrive que l’hypnothérapeute soit également médecin et vous pouvez alors demander une prise en charge (je crois)

Vous pourrez trouver un praticien dans l’annuaire suivant :

www.hypnose-medicale.com

Autohypnose

Je suis une pratiquante régulière de l’autohypnose apprise à l’occasion d’une angoisse liée à un examen. Il m’a fallu une dizaine de séances, plus ou moins longues et un entrainement très régulier pour maitriser parfaitement la technique. Des efforts qui n’ont pas été vains : l’oral qui m’angoissait s’est déroulé comme prévu lors des séances (les mains moites étaient là, la gorge sèche aussi, donc mon corps ressentait bien l’adrénaline, toutefois, ma parole était limpide et ma voix claire, mes propos étaient précis et organisés et je n’ai pas été déstabilisée par les questions des nombreux examinateurs et par leurs sourcils délibérément froncés pour avoir l’air méchants : un miracle !). Par la suite, j’ai utilisé l’hypnose pour soulager des douleurs articulaires chroniques, avec des bienfaits réels. Il existe un ouvrage nommé l’autohypnose très complet d’Olivier Lockert.

En tout cas, quand vous avez trouvé la manière dont vous pouvez atteindre « la transe » et votre narration dans un cas précis, vous pouvez parler directement à votre inconscient. Et si jamais cela ne vous donne pas un beau bébé, vous aurez tout de même appris une technique très utile pour la suite.

Des liens utiles

Vous trouverez ici un lien vers une liste de MP3 d’hypnose en libre accès. Patricia d’Angeli et Olivier Lockert, spécialistes (et auteurs de l’autohypnose pour les débutants).

Et un enregistrement pour « booster la fertilité ».

Voilà tout pour aujourd’hui! Si vous avez des questions, n’hésitez pas à m’envoyer un message. Vous pouvez par ailleurs, dans un commentaire, nous parler de vos expériences de visualisation en PMA.

Si vous avez des questions, des commentaires, n’hésitez pas à me contacter.

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 
 si vous avez envie de lire un roman au sujet de la PMA, un roman « d’utilité publique » comme le dit une de mes lectrices, le tome 1  de la série Le vide de leurs entrailles est sorti. Il se nomme « Quand on n’a que l’amour ». Vous le trouverez là.

Suivez-moi sur instagram.

Suivez mes aventures d’auteure/autrice sur facebook.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par fivpmadesfees
Charger d'autres écrits dans Psy

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Article sur le travail de psychologue en PMA. Claudia Mazzone

Bonjour J’ai eu la chance de croiser Claudia Mazzone sur facebook. Elle fait partie …